Press Releases

null

La plupart des petites entreprises ne se sentent pas soutenues par leur banque ou leur gouvernement

Il faut davantage d’information sur le crédit et les paiements

TORONTO (Ontario), le 29 septembre 2021 – Bien que la plupart des institutions financières et des gouvernements n’hésitent pas à honorer leur engagement envers les petites entreprises, un récent sondage d’Equifax Canada réalisé en prévision du Mois de la PME indique que, malgré les programmes de soutien dans le contexte de la pandémie, plus de la moitié des propriétaires de petites entreprises estiment ne pas être soutenus par leurs banques ou leur gouvernement. Au sein d’un groupe national composé de 300 propriétaires de petites entreprises, 52 % ont souligné le manque de soutien de leur banque et 62 % ont affirmé la même chose de la part du gouvernement.

De nombreuses petites et moyennes entreprises ont souffert des effets de la pandémie. Pour survivre, ils ont contracté des prêts et accédé à des programmes de prestations d’urgence comme le compte d’urgence pour les entreprises du Canada (CAEC). Près de la moitié des répondants au sondage (46 %) disent avoir sollicité un prêt privé ou gouvernemental. Fait intéressant, 56 % des répondants estiment qu’ils disposent de suffisamment de crédit de la part du gouvernement pour répondre à leurs besoins du quatrième trimestre de 2021, et 77 % estiment qu’ils disposent d’assez de crédit de la part de leurs fournisseurs pour garder la tête hors de l’eau, surtout ceux dont l’entreprise est en activité depuis trois ans ou plus.

« Pour les propriétaires de petite entreprise qui ont eu de la difficulté à survivre à la pandémie, l’argent n’est pas la solution à tout. Il s’agit également de les aider à mieux comprendre leur relation au crédit et de les conseiller quant à la meilleure façon de rembourser ces prêts, déclare Jeff Brown, dirigeant commercial des petites et moyennes entreprises, Equifax Canada. Les propriétaires de petites entreprises ont bien des choses à gérer, et les banques doivent être plus qu’un simple distributeur de fonds d’urgence. Elles doivent également conseiller les propriétaires de petites entreprises sur la façon de rembourser rapidement une dette afin d’éviter l’accumulation d’intérêts et l’augmentation possible des taux d’intérêt », explique M. Brown.

« Les propriétaires de petites entreprises espèrent peut-être une certaine forme d’annulation de la dette, et les décideurs et les institutions financières doivent faire tout en leur pouvoir pour s’assurer que la sortie de la pandémie demeure une priorité », renchérit M. Brown.

Confiance, défis et préoccupations

Malgré le fardeau de leur dette, 68 % des propriétaires de petites entreprises sondées ont confiance que leur entreprise remontera la pente en 2022, et ceux qui travaillent dans le secteur du commerce de détail en ligne et dont les entreprises sont exploitées depuis trois à cinq ans se disent même très confiants. Les secteurs du commerce en ligne, du commerce électronique et de la construction sont les plus optimistes quant à un retour à la normalité d’avant la pandémie au dernier trimestre de 2021. Les entreprises actives depuis plus de six ans sont beaucoup plus susceptibles de déclarer avoir moins confiance en la reprise que les entreprises actives depuis moins longtemps (27 % par rapport à 12 % pour celles de moins de six ans). 

Les propriétaires de petites entreprises qui ont participé au sondage ont indiqué que le coût des marchandises était leur principale préoccupation – près de la moitié (47 %) s’en préoccupent; 42 % des répondants sont quant à eux préoccupés par la demande des clients, 39 % par la disponibilité des produits des fournisseurs et 33 % par la dotation en personnel. Ceux qui n’ont pas confiance en leur capacité à se remettre de la crise en 2022 sont beaucoup plus susceptibles d’être préoccupés par leur capacité à rembourser leurs prêts (26 % contre 18 % de ceux qui ont confiance en cette capacité). 

« En offrant du soutien aux propriétaires de petites entreprises, nous devons reconnaître que chacun d’entre eux est unique et se trouve à une étape distincte de son parcours d’entrepreneur, ajoute M. Brown. C’est vrai que certains ont souffert de la pandémie, mais d’autres se sont épanouis et se sont adaptés avec succès aux changements qui leur ont été imposés par la crise. Plusieurs entreprises évoluant dans des secteurs comme l’alimentation, le commerce de détail en ligne et le voyage seront parmi les premières à affirmer que la pandémie a transformé leur industrie de manière permanente. 

Adaptations pandémiques

Les résultats du sondage démontrent que les propriétaires de petites entreprises sont résilients et continueront de s’adapter au besoin pendant la pandémie :

  • Quatre répondants sur dix (39 %) ont créé une stratégie de vente en ligne ou l’ont améliorée, environ les deux tiers (63 %) de ceux-là ont offert la cueillette à l’auto et la moitié (50 %) ont proposé la livraison à domicile. 

  • Ceux dont les entreprises ont généré des revenus de plus de 100 000 $ l’an dernier étaient considérablement plus susceptibles de déclarer s’être endettés davantage ou avoir contracté un crédit supplémentaire durant la pandémie. 

  • Près de la moitié des propriétaires qui ont contracté une dette ou un crédit supplémentaire s’attendent à l’avoir remboursé d’ici la fin de 2022. 

Selon Jeff Brown, historiquement, de nombreuses petites entreprises ont eu un accès limité au crédit commercial. Moins du quart des petites entreprises ont fait une demande de crédit en 2018 pour stimuler leur croissance, entre autres en raison de l’accès limité aux produits de crédit commercial. La proportion de petites entreprises demandant du crédit est faible. En raison des taux d’approbation faibles, certaines se tournent vers le crédit personnel. Leurs besoins de crédit sont généralement beaucoup plus faibles et axés sur le fonds de roulement.

Equifax Canada s’engage à éclairer les institutions financières et tous les ordres de gouvernement dans le but d’aider les propriétaires de petites entreprises à traverser cette période difficile. Une priorité demeure d’aider les propriétaires de petites entreprises à mieux comprendre leur relation au crédit, un besoin relevé par bon nombre d’entrepreneurs :

  • Six propriétaires de petites entreprises sur dix (59 %) savent qu’une entreprise peut obtenir son propre dossier de crédit d’entreprise; seulement 30 % savent comment et où en obtenir un, tandis que 29 % ne le savent pas. 

  • Parmi les 59 % qui sont au courant de l’existence du dossier de crédit d’entreprise, seulement 40 % connaissent la cote de crédit de leur entreprise, tandis qu’un peu plus de la moitié (55 %) admettent ne pas la connaître. 

* Equifax Canada a demandé à Léger de mener un sondage en ligne auprès de 300 propriétaires, directeurs et décideurs de petites (255) et moyennes (45) entreprises au Canada dans les secteurs de l’alimentation, de la construction, du commerce de détail et du voyage. Il a été réalisé entre le 20 et le 29 août 2021 au moyen du panel en ligne de Léger. 

À propos d’Equifax

Chez Equifax (NYSE : EFX), nous croyons que les connaissances entraînent le progrès. En tant que société internationale exploitant ses activités dans les secteurs des données, des analyses et des technologies, Equifax joue un rôle essentiel dans l’économie mondiale en aidant les institutions financières, les entreprises, les employés et les organismes gouvernementaux à prendre des décisions cruciales avec une assurance accrue. En s’appuyant sur son ensemble unique de données différenciées ainsi que sur des analyses et des solutions infonuagiques de pointe, elle offre des aperçus qui favorisent la croissance de ses clients et aident les gens à aller de l’avant. Ayant son siège social à Atlanta et comptant plus de 11 000 employés partout dans le monde, Equifax exploite ses activités ou possède des investissements dans 25 pays en Amérique du Nord, en Amérique Centrale, en Amérique du Sud, en Europe et dans la région d’Asie-Pacifique. Pour de plus amples renseignements, visitez le site Equifax.ca et suivez les nouvelles de l’entreprise sur LinkedIn et Twitter