Press Releases

null

De plus en plus de Canadiens envisagent de moins dépenser pendant la saison des fêtes

Un sondage d’Equifax suggère que la raison serait que ceux-ci sont déjà trop endettés

À l’approche du vendredi fou, plus de la moitié des Canadiens (55 pour cent) mentionnent qu’ils dépenseront moins d’argent pour les cadeaux de Noël cette année, selon un récent sondage* réalisé par Equifax Canada. Cette situation survient à la suite du rapport d’Equifax Canada sur les tendances en matière de crédit chez les consommateurs, publié au 2e trimestre, qui rapportait une hausse de +1,9 pour cent du total de dettes par consommateur à la fin du deuxième trimestre de 2019.

 

Selon les données du sondage, les femmes auraient plus tendance à mentionner qu’elles dépenseraient un montant considérablement moins grand à 61 pour cent contre 48 pour cent chez les hommes. Les Canadiens âgés de moins de 55 ans sont considérablement plus susceptibles d’être d’accord avec le fait de limiter leurs dépenses puisqu’ils sont déjà trop endettés, et également très anxieux avec ce degré de dettes actuel. Les répondants du sondage âgés de 35 à 44 ans ont le plus de préoccupations à propos de leur degré de dettes actuel (58 pour cent comparé à 46 pour cent pour la population générale), et de leur niveau d’anxiété (49 pour cent comparé à 39 pour cent pour la population générale). Toutefois, la majorité des répondants tentent d’être en bonne forme financière pour les fêtes. En effet, 58 pour cent d’entre eux ont prévu un budget pour la période des fêtes.

 

« Ces résultats au sondage démontrent que plusieurs personnes sont durement touchées et envisagent de mettre un frein à leurs achats des fêtes cette année », mentionne Julie Kuzmic, directrice de la protection des consommateurs à Equifax Canada. « S’il y a un bon côté dans cette situation, il s’agit du fait que la plupart des Canadiens demeurent conscients de leurs obligations en matière de dettes, et qu’ils souhaitent éviter de se retrouver avec trop de dettes à l’approche de la nouvelle année. Cela n’est pas surprenant, puisque nous avons constaté des taux d’intérêt plus élevés, ce qui a entraîné un impact sur les consommateurs au cours des 18 derniers mois. Le nombre de faillites a également augmenté considérablement, et même la croissance des dépenses liées aux cartes de crédit a affiché une baisse en 2019 ».

 

À la question sur la durée nécessaire pour se remettre à niveau après les dépenses des fêtes, un répondant sur trois (36 pour cent) a mentionné qu’il lui prendrait un mois, ou même plus. Une autre preuve d’où se situent les Canadiens quant à leurs obligations en matière de dettes a été présentée dans le rapport d’Equifax Canada sur les tendances en matière de crédit chez les consommateurs au 2e trimestre. En effet, le rapport a démontré que le taux d’omission de paiements mensuels chez les consommateurs était supérieur, et que le nombre de faillites avait également continué d’augmenter comparativement à l’année dernière. Terre-Neuve (+11 %), l’Alberta (+7,9 %) et l’Ontario (+7,8 %) étaient aux premiers rangs avec des taux d’arriérés de paiement de + de 90 jours dans une comparaison en glissement annuel.

 

LITTÉRACIE FINANCIÈRE ET PRÉVENTION DU VOL D’IDENTITÉ

 

Au-delà d’examiner les préoccupations à propos des dettes, Equifax a également posé des questions aux répondants sur leur littéracie financière, et sur les mesures qu’ils ont prises en vue d’éviter de devenir victime de vol d’identité. Les résultats indiquent que les Canadiens semblent prendre la menace plus au sérieux. Dans un sondage semblable réalisé il y a trois ans, 64 pour cent des répondants avaient mentionné qu’ils se sentaient vulnérables envers les fraudeurs et les voleurs d’identité. Ce nombre a considérablement diminué à 45 pour cent en 2019, probablement en raison des mesures renforcées prises par les consommateurs en vue de protéger leurs renseignements personnels :

 

2019

Mesures prises par les consommateurs

2016

85 pour cent

Réviser mes relevés de cartes de crédit pour repérer des activités frauduleuses

79 pour cent

60 pour cent

Vérifier mon dossier de crédit

28 pour cent

60 pour cent

Limiter les achats effectués en ligne

57 pour cent

52 pour cent

Éviter d’utiliser les réseaux Wi-Fi publics

47 pour cent

51 pour cent

Modifier mes mots de passe comme mesure de sécurité

44 pour cent

 

« Les voleurs d’identité et les fraudeurs ne prennent jamais de vacances », mentionne Mme Kuzmic. « Il est certainement encourageant de constater que de plus en plus de personnes prennent des mesures de précaution pour permettre de freiner les cas de vol d’identité et de fraude avant qu’ils ne se produisent. Cela comprend la vérification de votre dossier de crédit, et nous sommes heureux de constater qu’encore une fois, de plus en plus de personnes le font, comparativement à il y seulement 3 ans.

 

POINTAGE(S) DE CRÉDIT POUR AIDER À ÉVALUER LE BIEN-ÊTRE FINANCIER

En plus de vérifier leurs dossiers de crédit, les répondants au sondage ont également mentionné qu’ils se procuraient leurs pointages de crédit. Presque la moitié (48 pour cent) des répondants ont mentionné obtenir leur pointage au moins une fois par année, alors que 3 personnes sur 10 (28 pour cent) soutiennent qu’elles obtiennent leurs pointages sur une base mensuelle. Les jeunes adultes (18-34 ans) sont considérablement plus susceptibles de vérifier leurs pointages de crédit chaque mois, comparativement aux adultes âgés de plus de 45 ans (36 pour cent versus 25 pour cent).

 

« Vérifier vos dossiers de crédit et obtenir vos pointages de crédit sont des bonnes façons d’évaluer l’aspect de crédit lié à votre bien-être financier », ajoute Mme Kuzmic. « Il est important que les gens n’oublient pas que différents pointages de crédit ont toujours existé sur le marché, et, de nos jours, la situation n’est pas différente. Une variété d’algorithmes et de coefficients entrent en ligne de compte dans les calculs de pointages, ce qui signifie que vos pointages de crédit pourraient être différents d’une source à une autre. En somme, connaître vos pointages peut s’avérer utile dans votre planification financière. »

 

Pour en savoir plus sur le fonctionnement du crédit, les consommateurs sont invités à visiter le site de la Centrale d’éducation d’Equifax Canada. Le site offre des aperçus sur les manières dont différentes actions peuvent avoir un impact sur les pointages de crédit, et il contient des ressources qui permettent d’améliorer leur littéracie financière.

 

*Un sondage en ligne a été rempli par 1566 Canadiens entre le 20 et le 23 septembre 2019 à l’aide du panel en ligne Leger. La marge d’erreur pour cette étude était de + ou – 2,5 %, 19 fois sur 20.